Matto, Matto, Matto: riz à grains courts ou longs?

Je ne croyais pas faire un billet durant mon voyage à Québec, mais l’expérience étant telle que je me dois de vous la partager. Nous sommes partis le temps d’un week-end nous évader dans le vieux Québec pour fuir la morosité printanière et la pandémie de nids-de-poule dont est victime Montréal année après année. Après plusieurs appels, à la recherche d’une bonne table abordable et honnête dans le vieux Québec, nous avons réussi à dénicher une réservation dans un restaurant bien coté selon le Guide Voir.

Dans le nouvel Hôtel 71, où logeait le premier siège social de la Banque Nationnal, se trouve le Matto. Dès notre arrivée, nous devons patienter un certain moment puisque notre table n’était pas encore libérée. Après quelques pressions auprès du maître d’hôtel, nous avons pu obtenir notre table 30 minutes après notre réservation.

Le menu est simple et sans prétention, on dénombre de nombreux classiques de la cuisine italienne de la mamma. J’opte pour une fondue au parmesan et le risotto parfumé au safran et aux fruits de mer. Encore là, l’attente fut longue, nous avons patienté presque une heure pour obtenir nos entrées. En général, lorsque l’on cuisine un menu simple et authentique, on se doit d’attendre une  maîtrise des techniques culinaires, cependant la cuisine n’a pas réussi à bien s’exécuter. Des calmars frits qui manquent de cuisson, des fondus parmesans fades et une soupe de poisson qui a été passé au mélangeur sont des exemples des points faibles de la cuisine pour les primi de notre table.

Rendus au plat principal, la majorité des plats de la table sont satisfaisants et bien exécutés. Les parpadelles aux champignons, agnoletti et la pizza aux 4 fromages et figues étaient délicieux. Par contre, j’ai été moins chanceux dans mon choix. À l’arrivée de mon assiette de risotto, mon riz était en nage, le goût du safran était absent et je crois que le chef n’était pas en mesure de distinguer du riz à grains longs d’un riz à grains courts. Le risotto est un classique où l’on utilise du riz de type Arborio, Vialone Nano ou Carnaroli. Ces types de riz sont riches en amidon et procure une texture crémeuse et al dente.

Pour conclure, le Matto n’est qu’un autre restaurant tape à l’oeil où même les résidents de Québec semble s’y méprendre. Bien que le décor soit agréable, cependant le choix de musique et le niveau sonore trop élevé nuit à l’ambiance générale. Je crois qu’en voulant se donner un style trop branché, le Matto a négligé un des aspects importants de la restauration, celui de manger. La cuisine italienne est une cuisine de coeur et d’âme qui à l’opposé de ce restaurant.

Ambiance : 4/10
Nourriture : 5/10
Service : 5/10

Hôtel 71 : www.hotel71.ca

Ristaurante il Matto : http://www.ilmatto.ca/

71, rue Saint-Pierre, Québec

Publicités
Cet article, publié dans Restaurants, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s